Ethiopian Airline Moroni Arnaque ou mauvaise foi ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

En transit à Addis Abeba, à destination de Moroni Hahaya, le lundi 10 juillet 2017, une douzaine de passagers comoriens qui ont dormi, soit à l'hôtel pour les uns et à l'aéroport pour les autres, n'étaient pas autorisés à embarquer dans le vol qui devait également ramener des vacanciers venant de Paris. Quand bien même les passagers en transit interdits d'embarquer avaient leur carte d'embarquement, avec leur numéro de siège, ils ont été arbitrairement empêchés de monter à bord, vraisemblablement, à la suite d'un mauvais agencement des places accordées aux passagers.

 

Les conditions imposées

Douze voyageurs sont donc restés sur le carreau, avec une promesse d'être acheminés sur le prochain vol d'Ethiopian Airline, le lendemain matin. Après de nombreuses explications incomprises et des tractations assez tendues en tons et échanges, les passagers déroutés ont fini par se résigner à accepter les conditions imposées par le chef d'escale de la compagnie à Addis Abeba :

- prise en charge dans un hôtel avec restauration et navettes entre l'aéroport et l'hôtel ;

- compensation pour désagrément d'un montant de 150$ par personne.

La première condition a été respectée sans trop de problème, jusqu'au moment où, transportés à l'aéroport pour l'embarquement du lendemain, les passagers se renseignent sur le paiement de la compensation de 150$.

ethiopian agence

Personne, à l'aéroport ne semblait vouloir faciliter cette opération, jusqu'à ce qu'on nous dise (vous comprenez maintenant que je faisais partie des passagers recalés) de garder nos bons de caisse et de nous faire payer à l'agence de Moroni.

Comme les échanges se faisaient dans la langue de Shakespeare, en bon descendants de Molière que nous fûmes, nous n'étions pas trop en mesure d'assurer de longues conversations avec les agents éthiopiens qui ne demandaient qu'à nous voir débarrasser le plancher dans les meilleurs délais.

Nous fûmes donc finalement embarqués le mardi 11 juillet, à bord du vol ET 825, à 8h30, pour Hahaya.

Remboursement de la compensation

Le mercredi 12, nous nous sommes donnés rendez-vous devant l'agence d'Ethiopian Airline, à Moroni, pour le remboursement de la compensation, d'un montant de 150$, soit 62.400 KMF. À la grande surprise de tous, le chef de l'agence à Moroni, M. Henock Eyassu, en vertu d'une disposition réglementaire en vigueur, selon lui, dans les aéroports et sur le plan International, déclare ne pouvoir procéder qu'à un remboursement cash à hauteur de 50% de la somme proposée dans le bon de caisse fourni à Addis Abeba. La totalité de la somme serait mise à la disposition des réclamants, toujours selon les procédures annoncées par M. Eyassu, à condition que ces premiers voudront convertir le montant en règlement d'excedent de bagages ou de complément d'achat d'un nouveau billet. Autrement donc, c'est le paiement cash, à 50%, soit le montant de 31.700 KMF. Très rapidement en calcul, si les 12 passagers optaient pour cette formule de remboursement, l'agence de Moroni ferait un bénéfice de 380.400KMF, soit environ 780€. À qui profiterait réellement ce bonus ? L'agence de Moroni ne cherche -t-elle pas à arnaquer, ou est-elle de bonne foi ? Ces questions restent pour le moment sans réponse, mais ce qui est clair, c'est que cette agence éthiopienne de Moroni aura tout fait pour décourager les réclamations de remboursement cash de cette compensation due à des désagréments causés par Ethiopian Airline, à des passagers en transit, alors que ceux-ci réunissaient toutes les conditions requises pour être embarqués à bord d'un vol programmé. Afin de mettre le chef d'agence de Moroni devant ses responsabilités, il lui a été demandé de notifier par écrit les modalités de remboursement qu'il a exigées.

ethiopian notification

À cette seule condition, le remboursement à hauteur de 50% serait accordé par les passagers. Cette condition a été agréée et les lettres de notification étaient rédigées, signées et remises ce 25 juillet 2017 (pratiquement 15 jours après le désagrément) aux intéressés présents.

Restitution de la lettre de notification

Dernier rebondissement: au moment de passer à la caisse pour le remboursement, il est exigé aux passagers de restituer la lettre de notification, contre le paiement des 31.700 KMF. Incompréhensible ! À quoi aurait donc servi cette lettre? Arnaque ou mauvaise foi ? La question mérite vraiment d'être reposée. Toujours est-il s'il appartient désormais à chaque passager de choisir la modalité qui lui convient. Le mien n'a pas été difficile car, il consistait à toucher la moitié du montant, de rendre une copie de la note et d'en garder l'originale. Ce qui m'a permis d'en faire une publication photocopiée ci-dessous.

YM

I-LiveTv

ANPI véritable partenaire pour aider les investisseurs ?

Emission en langue comorienne sur le rôle de l'ANPI agence nationale de la promotion des investissements. Comment l'ANPI peut aider les investisseurs à démarrer leurs projets dans de meilleurs conditions.

PAROLE À LA DIASPORA: Débat sur les assises nationales aux Comores 2ème partie

Débat sur les assises nationales aux Comores 1er partie Invités: Maitre Mchida Chanfiou Mohamed ben Charaf MOHAMED Takoudine ABDOURAZAK(alais: chance) ALI Mohamed Ben HALIDI Présentateur: SAID ABDILLAH Said Salim

PAROLE À LA DIASPORA: Débat sur les assises nationales aux Comores 1erpartie

Débat sur les assises nationales aux Comores 1er partie Invités: Maitre Mchida Chanfiou Mohamed ben Charaf MOHAMED Takoudine ABDOURAZAK(alais: chance) ALI Mohamed Ben HALIDI Présentateur: SAID ABDILLAH Said Salim

POLITITIA - Comores: Les assises nationales de décembre 2017, un rendez-vous historique (3/3)

Comores, Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou, a rappelé que les assises voulues par le Mouvement du 11 août, sont nationales et en aucun moment, elles ne pourront “être insulaires”. Il a fait part de son incompréhension à la communauté internationale,

POLITITIA - Comores: Les assises nationales de décembre 2017, un rendez-vous historique (2/3)

Comores, Dès son investiture, le Comité de pilotage des assises nationales (CPAN) s’est penché sur les moyens qui permettraient le retour des représentants du gouverneur et du conseil de l’île de Ndzuani ainsi que ceux des partis de l’opposition.

POLITITIA - Comores: Les assises nationales de décembre 2017, un rendez-vous historique (1/3)

Comores, L’initiative de d’organiser des assises nationales pour le bilan de 42 ans d’indépendance dont les 15 ans de la présidence tournante émane d’une organisation de la société civile (le Mouvement du 11 août) et a reçu l’aval du chef de l’Etat et de son gouvernement.

Talk Africa 24-Said Hamidou Allaoui

Talk Africa 24-Said Hamidou Allaoui candidat à l'élection présidentielle de 2016 aux Comores

Société

Emission Kala oi dala : Ca se passe pas très loin de nous, sur l'île au lagon, dans l'émission Kala ...
2017-10-13 07:07:17
Le constat est cuisant vu la situation politico-socio-économique des Comores 42 ans ...
2017-08-09 13:21:20
Top