• NATUK MOUZAOIR AU JOURNAL ALFAJR : « COUR N'EST PAS COUR !!!»

    NATUK MOUZAOIR AU JOURNAL ALFAJR : « COUR N'EST PAS COUR !!!»

    1.Le chef de l'état est élu pour un mandat de 5 ans qui prendra fin en Avril 2021 conformément à la loi fondamentale du 23 décembre 2001 qui demeure encore en vigueur. Contrairement à ce que dit la mouvance présidentielle, les comoriens n’ont pas approuvé la constitution. Ils ont boudé Read More
  • 1
  • 1
  • 2

POLITIQUE

NATUK MOUZAOIR AU JOURNAL ALFAJR : « COUR N'EST PAS COUR !!!»

NATUK MOUZAOIR AU JOURNAL ALFAJR : « COUR N'EST PAS COUR !!!»

1.Le chef de l'état est élu pour un mandat de 5 ans qui prendra fin en Avril 2021 conformément à Read More
ULEZI REITERE SA POSITION POUR UN RETOUR A L'ORDRE CONSTITUTIONNEL

ULEZI REITERE SA POSITION POUR UN RETOUR A L'ORDRE CONSTITUTIONNEL

L’imbroglio juridico politique dans lequel barbotent les Comores est d’une gravité extrême. L’inconscience du gouvernement et de la mouvance présidentielle Read More
OPINION :  UN PUTSCH MILITAIRE, C’EST PIRE QU’AZALI

OPINION : UN PUTSCH MILITAIRE, C’EST PIRE QU’AZALI

L’Union des Comores a été sciemment installée depuis environ deux ans, dans une zone de turbulences politiques et sociales par Read More
DEMONSTRATION DE FORCE A DOMONI : AZALI ACCUSE

DEMONSTRATION DE FORCE A DOMONI : AZALI ACCUSE

Azali Assoumani a fêté la victoire du Oui, ce jeudi 9 juillet à Domoni – Anjouan. Une victoire rejetée par l’opposition, Read More
ULEZI POUR UNE DESTITUTION DU CHEF DE L'ETAT

ULEZI POUR UNE DESTITUTION DU CHEF DE L'ETAT

Le peuple vient de prouver au monde entier et aux dirigeants de l’Union des Comores sa maturité politique et son Read More
COMMENT LE CANCER DJAZA PRECIPITE CE PAYS A LA FAILLITE

COMMENT LE CANCER DJAZA PRECIPITE CE PAYS A LA FAILLITE

Tout d’abord qui est Djaza et en quoi son action au sein de la CENI suscite un intérêt tout particulier Read More
  • 1

SOCIETE

  • 1
  • 2
  • 3

DOSSIERS

  • All
  • Akram Said
  • Ali Soilih
  • Anti Corruption
  • Autosuffisance Alimentaire
  • Azali
  • Azali2
  • Azali Assoumani
  • Bahani
  • Comores ,
  • Corruption
  • Coup Constitutionnel
  • Cour Constitutionnelle
  • Dictature
  • Démocratie,
  • Elections,
  • Guet Apens
  • Indépendance Des Comores
  • Justice
  • Mamadou
  • Msaidié
  • Politique,
  • Référendum
  • Répression
  • Révolution
  • émergence 2030
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Pin It

Depuis la nuit des temps le grand mariage comorien fait couler beaucoup d’encre : il divise, oppose, concilie, irrite ou conforte petits et grands, hommes et femmes de toutes les classes et toutes les générations jusqu’à nos jours. Ses détracteurs y voient une régression sociale, un gouffre économique et ses défenseurs en vantent la préservation des traditions et le renforcement des liens sociaux.

L’effet d’aimant

Que l’on soit pro ou contre le grand mariage, il y a des faits incontestables résultant du grand mariage : Il maintient un lien, un pont entre la diaspora et ceux restés dans le pays. C’est que les expatriés comoriens s’établissent et travaillent en France - pour ne citer que leur principale destination – mais dans leur esprit le pays et la famille prennent une place centrale. Parmi les projets à accomplir en priorité : le grand mariage, après avoir construit la maison.

L’argent de la diaspora

La manne financière injectée annuellement par la diaspora dans l’économie du pays, notamment grâce au grand mariage est équivalent à 24% du PIB du pays (PIB = environs 230 millions d'euros ). Selon les derniers statistiques publiés par la BAD les transferts d’argent ont atteint 70 millions d'euros. Alors comment expliquer que l’économie ne décolle pas malgré cet apport conséquent ?

Pour comprendre la raison pour laquelle les devises de la diaspora ne participent pas à la création de richesse et par ricochet ne favorisent pas la création d’emplois, il faut suivre son circuit.

Prenons un couple d’expatriés vivant à Marseille : en prévision du Anda (grand-mariage grand-comorien) programmé pour juillet 2018, ils envoient de l’argent pour la construction de la maison, l’achat du bétail. Les matériaux seront achetés en Tanzani ou en Chine et les vaches à Madagascar. Pour l’ameublement et l’or, ce sera Dubai, ou Maurice. Les tenues vestimentaires, les produits alimentaires comme le riz, Dubai et l’Inde se partageront le gâteau.

La quasi-totalité des devises de la diaspora ne fait que transiter par l’archipel pour aller dans les pays cités plus haut.

grandmariage leriz

Et si on arrêtait l’hémorragie ?

Pour que le fruit du travail de la diaspora bénéficie à l’émergence économique du pays, il est nécessaire d’opérer quelques changements.

Le gouvernement doit faire la pédagogie auprès de ses ressortissants de l’étranger et les convaincre de prioriser « l’entreprenariat dans le pays ». Ils doivent désormais voir l’intérêt supérieur d’investir, créer des entreprises dans le pays, plutôt que d’engager d’emblée son patrimoine dans le grand-mariage.

Et si notre couple marseillais repoussait à 3 ans son projet de grand-mariage au profit d’un projet de magasin de meubles, une concession automobile, une agence immobilière, un restaurant de luxe, une laverie, une société de transport, une société agricole … ?

Les conséquences de l’investissement des Comoriens de l’étranger dans la création d’entreprises seraient une baisse du chômage, une augmentation du pouvoir d’achat et par un effet vertueux une amélioration des conditions de vie. La matière grise et les forces vives du pays ne se lanceraient pas systématiquement dans la fuite du pays et le nombre de victimes du visa Balladur seraient réduis.

grandmariage transfert

De nombreux exemples de réussites

Pour les sceptiques, des exemples de réussites existent sur le marché national : Sawa market, Doudou Taynamoro, Nassib dans l’alimentation et la restauration à Ngazidja, Johane, Karama dans l’hotelerie à Anjouan pour faire bref.

Ces derniers ont cru au potentiel du pays, pris le temps de se préparer et se tiennent à une gestion rigoureuse et professionnelle de leur business.

Le grand-mariage comorien, nous en sommes persuadés peut s’avérer profitable à une société attachée à ses coutumes et traditions. A condition que les expatriés porteurs de devises, donnent la priorité à l’entreprise avant le shouhouli.

Cheikh HASSANE

Comments est propulsé par CComment

Joomla templates by a4joomla